Programme des Voiles Rouges 2010

Cliquez sur les vignettes ci-contre pour visualiser le flyer officiel !

Et ci-dessous un petit résumé :

Du lundi au vendredi

A la Chapelle Sainte-Anne de Bellevue,les artistes d’Arts Sinagots ont exposé des maquettes de bateaux Sinagots, aquarelles, peintures, poêmes, ...

Jeudi

Balade contée le long du Golfe Clair... avec Polo, Mariethé, Nathalie et Jocelyne de Roz Avel

Samedi toute une histoire et tout un programme

Les principaux acteurs le Jean et Jeanne et la Morgate.

Mise en scène par un groupe d’Amis de Port Anna bien décidé à faire tout un plat de la Morgate, produit régional et d’honorer un sinagot de 20 ans, emblème de Séné.

Le décor, un étonnant petit village « Morgate Paradise » dans un petit port de pêche du splendide golfe du Morbihan.

L’histoire :

En l’an de grâce 2010, les 31 juillet et 1er août surgit des abysses « la République libre de la Morgate »

Un groupe d’hommes et de femmes parés dans d’étranges atours, regards fixés vers le large, observent une flottille de coques noires et voiles rouges naviguant vers le port, en tête le Jean et Jeanne, à son bord un jeune couple en tenue de noce. Poséidon et le maire Jean Fé Duvarek attendent les jeunes afin de les guider vers « l’autel du village », tambour battant, pour les unir pour le meilleur et pour le rire. Après un flagrant délire, ou un délire flagrant le maire Jean-Fé DUVAREK coupe le ruban puis mène les invités et visiteurs au vin d’honneur, sur la place et déclare « -Que la fête commence ! »

Le public déambule sur le port et découvre au fur et à mesure de son évolution différentes échoppes,

  • de beaux Tshirt floqués des voiles sinagotes,
  • quelques crêpes odorantes qui titillent les narines,
  • un « tournicoti » de barbe à papa
  • un « tournicota » de bonbons pour les enfants,
  • une buvette pour les parents
  • puis sur le quai, « Morgate Paradise »
    • une mairie où un maire un peu bizarre, Poséidon ,l’ Abbé Pierre Tombale et deux nones non moins étonnants procèdent à des baptêmes.
    • un musée présente quelques scènes de vie de nos anciens
    • une poste propose un timbre édité spécifiquement pour la fête ainsi que des cartes postales uniques en leur genre puisqu’elles -mêmes créées en l’honneur de La Morgate.

Attention d’étonnants personnages attrapent le bienheureux passant pour lui passer la tête dans une machine infernale et lui tirer le portait…Opération Joconde est à la recherche du visage de la Fête… Souriez vous êtes photographié !

Après un éventuel petit tour en mer sur les sinagots menés par de joyeux équipages, les ventres gargouillent, des fumets odorants s’élèvent au dessus du port. De la sardine, de la soupe de poisson, des moules,des frites, et dans la « Morgat-Tavern », un menu « morgaté » .... Puis doucement quelques notes de musique parviennent de la cale. David Pasquet Group entraine petits et grands dans la danse bretonne puis pour souffler un peu Bob et Mimosa amusent le public avec leur humour caustique.

Il est tard, demain Dimanche, est un autre jour.

Dimanche

Monseigneur Centene et Père Alberto devant une belle procession quittent la Chapelle Sainte Anne et se dirigent vers le port pour célébrer une messe dédiée aux marins décédés, une gerbe de fleurs jetée à la mer.

Au cours de l’après midi quatre équipes de joyeux lurons se lancent dans des jeux nautiques tandis que la flottille sinagote part pour une régate. A la « Morgat-Tavern », le repas traditionnel est servi.

Puis quelques notes de musique se font entendre et Brandon Fairy nous entraine en Irlande avant que Pascal Lamour nous mène à son tour vers d’autres contrées celtiques.

Toutes les lumières s’éteignent et doucement apparaissent sur les voiles blanches d’un sinagot, amarré au ponton, quelques images avec en fond sonore la « La chanson du Sinagot » hymne aux coques noires et voiles rouges, la féérie,par la voix de Jeannot, conte l’histoire de ce voilier de César à nos jours, entrecoupée de scénettes de la vie de nos aïeux.

Quelques uns ont peut être la larme à l’œil, en revoyant leurs ancêtres.

Puis dans un grand fracas explose le feu d’artifice clôturant la fête 2010.


Programme

Samedi 31 juillet

Dimanche 1er août